Pour des quartiers durables et de qualité – une charte des quartiers en transition

Source: MIL-OSI Swiss News

Source: Switzerland – Canton Government of Geneva in French

Présentée dans le cadre de la Quinzaine de l’urbanisme 2022, la Charte quartiers en transition est une aide à la conception des projets. Elle matérialise l’ambition de l’Etat de Genève de planifier des quartiers tournés vers les enjeux de transition écologique et de solidarité et de proposer un cadre de vie de qualité aux habitantes et habitants.

Au travers de cette charte, le canton entend décliner à l’échelle des quartiers les orientations du plan climat cantonal 2030 (diminuer de 60 % les émission de gaz à effet de serre (GES) en 2030 par rapport à 1990 et atteindre la neutralité carbone d’ici 2050) et de la feuille de route du nouveau plan directeur cantonal, notamment en :

  • Proposant des objectifs ambitieux sur toute la ligne de vie du projet urbain ;
  • Évaluant le quartier à différent stade de planification et y en apportant les adaptations nécessaires ;
  • Assurant une traçabilité aux choix qui guident la vie du projet ;
  • Organisant un dialogue entre les parties autour des ambitions du projet ;
  • Favorisant et accompagnant l’évolution des pratiques et des bases légales.

Accessible et simple d’utilisation, cette charte et sa méthodologie d’utilisation sont mis à disposition de tout porteur de projet (canton, communes, développeurs) souhaitant disposer d’une aide à l’élaboration de quartiers durables et de qualité.

Charte Quartier en transition

La charte vise à contribuer à l’objectif de réussir la transition écologique.

 Pour les partenaires souhaitant utiliser la charte sur l’un de leurs projets, nous vous invitons à vous rapprocher du chef de projet délégué à la transition écologique de l’office de l’urbanisme :

Pour toute information complémentaire

Nouvelle édition de la brochure « Bienvenue dans le canton de Vaud »

Source: MIL-OSI Swiss News

Source: Swiss Canton de Vaud – news in French

Communiqué de presse

Publié le 27 septembre 2022

Dans le cadre de son programme d’intégration et de sa politique d’accueil des nouvelles arrivantes et nouveaux arrivants, le Canton de Vaud publie une édition actualisée de « Bienvenue dans le canton de Vaud ». La vocation de cette publication éditée par le Bureau cantonal pour l’intégration des étrangers et la prévention du racisme (BCI), est d’orienter, guider et informer les personnes nouvellement installées sur le territoire vaudois. Elle est traduite dans les seize langues principales de l’immigration vaudoise actuelle, dont l’ukrainien.

Partager la page

Les contenus de la nouvelle version de la brochure « Bienvenue dans le canton de Vaud » ont été mis à jour et enrichis, notamment grâce à une mise en commun des compétences variées des actrices et acteurs des milieux institutionnels et associatifs. Véritable guide pratique, cette publication répond à des questions concrètes liées, entre autres, aux domaines de la santé, des permis de séjour, de l’éducation, du logement, ou encore des loisirs.

Cette édition est disponible en seize langues : en albanais, allemand, anglais, arabe, dari (nouveau), espagnol, français, italien, kurde (nouveau), portugais, serbe, somali, tamoul, tigrigna, turc et ukrainien (nouveau). Les langues ont été sélectionnées en fonction des besoins constatés sur le terrain et sur la base de données statistiques sur l’immigration vaudoise actuelle.

La brochure au format numérique peut être consultée ou téléchargée dans les 16 langues sur le Portail Bienvenue. Elle existe également au format papier en neuf langues (anglais, arabe, dari, espagnol, français, portugais, somali, tigrigna, ukrainien). Ces neuf versions papier peuvent être commandées directement auprès du BCI par courriel ou par téléphone au 021 316 49 59. L’impression dans les sept autres langues retenues sera réalisée en 2023. Ces brochures, numériques et imprimées, sont gratuites.  

Mise à jour du portail web Bienvenue dans le canton de Vaud

En parallèle à cette publication, le contenu du Portail Bienvenue (disponible en français et en anglais) a été actualisé pour assurer sa cohérence avec celui de la nouvelle brochure.

Bureau d’information et de communication de l’Etat de Vaud

Renseignements pour la presse uniquement

  • DEIEP, Amina Benkais-Benbrahim, déléguée cantonale à l’intégration, cheffe du Bureau cantonal pour l’intégration des étrangers et la prévention du racisme, amina.benkais-benbrahim@vd.ch,
    021 316 40 16

Liens

Téléchargements

Cette page permet de retrouver tous les communiqués publiés depuis 1997 par le Conseil d’Etat, les départements de l’administration cantonale, le Grand Conseil et l’Ordre judiciaire. Son raccourci est www.vd.ch/communiques.
Les communiqués diffusés par les autres institutions de l’Etat sont disponibles sur les pages suivantes:

Enseignement spécialisé : hausse des élèves intégrés en classe ordinaire

Source: MIL-OSI Swiss News

Source: Swiss Canton de Vaud – news in French

Flash statistique

Statistique Vaud

Publié le 27 septembre 2022

Dans sa dernière édition du courrier Numerus, Statistique Vaud s’intéresse aux élèves de l’enseignement spécialisé intégrés dans une classe ordinaire, dont l’effectif a fortement augmenté ces dernières années. En 2021, quelque 1500 élèves du canton sont concernés. L’intégration en classe ordinaire se passe le plus souvent au niveau primaire. Parmi les élèves intégrés, un quart atteint la dernière année de scolarité obligatoire sans année de retard, soit à l’âge de 14-15 ans, et environ 40 % présentent une année de retard. Dans un deuxième article, Numerus fait le point sur la pratique du télétravail en 2020.

Partager la page

En 2021, quelque 3700 élèves du canton âgés de 4 à 20 ans bénéficient d’un enseignement spécialisé encadré par l’Office du soutien pédagogique et de l’enseignement spécialisé. Ces élèves suivent leur scolarité au sein d’une classe spécialisée (2200 élèves en 2021) ou sont intégrés à une classe ordinaire (1500 élèves). Alors que le nombre d’élèves en classe spécialisée est stable, le nombre d’élèves intégrés en classe ordinaire a fortement augmenté au cours des dernières années. Cette hausse peut s’expliquer par divers facteurs : des besoins en augmentation, une meilleure détection des troubles, une volonté accrue de prise en charge, etc.

L’intégration en classe ordinaire se passe le plus souvent au niveau primaire. Ainsi, près de la moitié des élèves de l’enseignement spécialisé à l’âge du primaire sont en classe ordinaire, alors que cette proportion tombe à un tiers à l’âge du secondaire I et à un cinquième à l’âge du secondaire II.

Parmi les élèves intégrés en classe ordinaire durant une ou plusieurs années au cours de leur scolarité, un quart se trouve en dernière année (11e) à l’âge habituel de 14-15 ans. La majorité (40 %) a une année de retard et se trouve en 10e année au même âge. Un quart se trouve en classe spécialisée et les élèves restants se partagent entre la 8e et la 9e année. Plus le besoin d’enseignement spécialisé a été précoce, plus la probabilité est élevée pour l’élève d’avoir un an de retard ou d’être en classe spécialisée à 14-15 ans.

La pandémie dope le télétravail en 2020

En 2020, la pandémie de Covid-19 a drastiquement modifié les modes de travail de la population vaudoise : 35 % des personnes actives du canton ont travaillé depuis leur domicile, alors qu’elles n’étaient qu’un quart l’année précédente. Ce changement est marqué dans les postes à responsabilité ou hautement qualifiés – qui se prêtent mieux à cette pratique – et chez les femmes.

Bureau d’information et de communication de l’Etat de Vaud

Renseignements pour la presse uniquement

Liens

Téléchargements

Cette page permet de retrouver tous les communiqués publiés depuis 1997 par le Conseil d’Etat, les départements de l’administration cantonale, le Grand Conseil et l’Ordre judiciaire. Son raccourci est www.vd.ch/communiques.
Les communiqués diffusés par les autres institutions de l’Etat sont disponibles sur les pages suivantes:

Informations brèves de la séance du Conseil d’État du 26 septembre 2022

Source: MIL-OSI Swiss News

Source: Canton de Neuchatel Suisse

27.09.2022

Affaires fédérales

Le Conseil d’État a répondu à sept procédures de consultation fédérale :

  • Modification de l’OAMal et de l’IOPAS : mesures de réduction des coûts, prise en charge de cas particuliers et mesures visant à accroître la sécurité juridique ;
  • Avant-projet de modification de la LAMal de la Commission santé et sécurité sociale du Conseil national (CSSS-CN) ;
  • Placement de fonds du domaine du libre passage de l’institution supplétive (modification de la LPP) ;
  • Initiative parlementaire 17.523 : autoriser le double nom en cas de mariage ;
  • Rapport sur l’état d’avancement des programmes d’aménagement de l’infrastructure ferroviaire, y compris modification des arrêtés fédéraux, et sur la perspective RAIL 2050 ;
  • Révision de l’ordonnance relative à l’addiction aux stupéfiants (OAStup) ;
  • Progression et révision de l’ordonnance sur le contrat-type de travail pour les travailleuses et travailleurs de l’économie domestique (CTT économie domestique).

Les réponses aux consultations fédérales sont disponibles sur www.ne.ch/ConsultationsFederales.

Affaires cantonales

Salaire minimum 2023
Le Conseil d’État publiera dans la Feuille officielle du 30 septembre prochain, le montant du salaire minimum pour l’année 2023. Le salaire minimum de base s’élèvera à 20,77 francs/heure tandis que le montant du salaire minimum dans les secteurs de l’agriculture, de la viticulture et de l’horticulture sera de 17,65 francs/heure dès le 1er janvier 2023. Conformément à l’art. 32d de la loi sur l’emploi et l’assurance chômage (LEmpl), du 25 mai 2004, le montant du salaire minimum neuchâtelois est adapté chaque année à l’évolution de l’indice suisse des prix à la consommation du mois d’août de l’année précédente, l’indice de base étant celui du mois d’août 2014.

Protection des monuments et des sites : subvention définitive à la Fondation Ferme du Grand-Cachot-de-Vent à La Chaux-du-Milieu
Le Conseil d’État a accordé une subvention définitive d’un montant de 30’692 francs à la Fondation Ferme du Grand-Cachot-de-Vent à La Chaux-du-Milieu pour les travaux de restauration extérieure et intérieure de la ferme, caractéristique de l’architecture vernaculaire du Haut Jura. Le bâtiment d’origine, une ferme double en bois construite en 1530-1531, abritait deux familles dans deux habitations distinctes, chaque exploitation agricole possédant sa propre grange et sa propre écurie. Abandonnée vers 1960, la ferme a été sauvée in extremis et accueille actuellement des expositions et des manifestations culturelles.

Photo: la ferme du Grand-Cachot-de-Vent à La Chaux-du-Milieu a été restaurée (crédit: OPAN).

CorpsDroite

Zuger Rektor gewinnt Chemielehrer-Preis

Source: MIL-OSI Swiss News

Source: Swiss Canton Zug – news in German

27.09.2022 Zuger Rektor gewinnt Chemielehrer-Preis Zuger Rektor gewinnt Chemielehrer-Preis https://www.zg.ch/logo.png

27.09.2022

Zuger Rektor gewinnt Chemielehrer-Preis

Le Conseil fédéral présente ses objectifs pour 2023

Source: MIL-OSI Swiss News

Source: Switzerland – Chancellerie fédérale

Berne, 27.09.2022 – Le 27 septembre 2022, le président de la Confédération, Ignazio Cassis, a présenté les objectifs du Conseil fédéral pour l’année 2023 devant le Conseil national. La gestion des différentes conséquences de la guerre en Ukraine continuera d’occuper une place importante. Les autres objectifs sont coordonnés avec les trois lignes directrices fixées pour la législature 2019 à 2023.

La guerre en Ukraine et ses conséquences continueront de donner beaucoup de travail au Conseil fédéral l’année prochaine. En effet, relever les défis qui en découlent dans les domaines de la politique extérieure, de la politique migratoire et de l’approvisionnement du pays constituera un objectif majeur pour l’année 2023, à côté de ceux prévus dans le programme de la législature.

Le Conseil fédéral s’est fixé trois lignes directrices pour la législature 2019 à 2023 :

•    La Suisse assure sa prospérité et saisit les chances qu’offrent le numérique et le développement durable.
•    Elle soutient la cohésion nationale et œuvre au renforcement de la coopération internationale.
•    Enfin, elle assure la sécurité, s’engage pour la protection du climat et des ressources naturelles et agit en partenaire fiable sur le plan international.

Le Conseil fédéral a concrétisé ces trois lignes directrices sous la forme de 18 objectifs, également valables pour toute la législature.

Le Parlement a adopté l’arrêté fédéral sur le programme de la législature 2019 à 2023 le 21 septembre 2020. Une large majorité a soutenu la proposition du Conseil fédéral.

Coordonnés avec les lignes directrices et les objectifs de la législature, les objectifs du Conseil fédéral pour 2023 seront présentés au Parlement au début de la session d’automne. Le 27 septembre 2022, Ignazio Cassis a expliqué au Conseil national les priorités du gouvernement pour l’année prochaine et a ainsi présenté la planification du Conseil fédéral pour la quatrième et dernière année de la législature 2019-2023. Le Conseil fédéral se fixe d’année en année des lignes d’action aussi concrètes et quantifiables que possible. Il peut ainsi dresser un bilan de la réalisation des objectifs dans le rapport de gestion portant sur l’année en question.


Adresse pour l’envoi de questions

Ursula Eggenberger
Resp. section Communication
ursula.eggenberger@bk.admin.ch
058 462 37 63


Auteur

Conseil fédéral
https://www.admin.ch/gov/fr/accueil.html

Chancellerie fédérale
http://www.bk.admin.ch/index.html?lang=fr

Die Bauarbeiten für die WOV beginnen

Source: MIL-OSI Swiss News

Source: Swiss Canton of Uri – news in German

27. September 2022

Die Bauarbeiten an der West-Ost-Verbindungsstrasse (WOV) starten am 3. Oktober 2022. Alle Bewilligungen sind rechtskräftig erteilt, jetzt geht es in die technische Umsetzung. Gebaut wird in zwei Teilprojekten.

Los geht’s am kommenden Montag mit dem Teilprojekt 1. Dazu gehören der neue Strassenabschnitt Kreisel Wysshus Ost bis zur neuen Einfahrt Coop Pronto. Als erstes wird der Installationsplatz auf dem Ruag-Areal eingerichtet. Dann werden folgende Arbeiten umgesetzt:

  • Die neue Brücke über den Schächen (Bau in den Wintermonaten bei Niedrigwasser)
  • Strassentrassee von der Brücke Richtung Schattdorf
  • Die neue Notzufahrt zur Ruag
  • Optimierung Hochwasserschutz
  • Neue Lärmschutzwand

Mitte April 2023 starten die Arbeiten am Teilprojekt 2 mit der Sanierung des Knotens Langmatt und dem Bau des neuen Fusswegs mit neuer Brücke für den Langsamverkehr über den Schächen. 2024 wird der Kreisel Schächen gebaut. Der Verkehr wird während dieser Zeit mit wenigen Ausnahmen immer zweispurig geführt.

Läuft alles nach Plan, kann die WOV Ende 2024 in Betrieb gehen. Die Fertigstellung des Teilprojekt 2 ist auf Herbst 2025 vorgesehen.

Die neue Verkehrsführung sorgt für weniger Durchgangsverkehr im dicht besiedelten Talboden. Zugleich verbessert sie zusammen mit dem neuen A2-Halbanschluss Altdorf Süd die Erschliessung im Kanton Uri.

Rückfragen von Medienschaffenden:
Angel Sanchez, Telefon +41 41 875 2691, E-Mail angel.sanchez@ur.ch

 

Evaluation zeigt: Schulärztliche Reihenuntersuchungen werden von Jugendlichen positiv wahrgenommen

Source: MIL-OSI Swiss News

Source: Swiss Canton Zug – news in German

Fünf Jahre nach der Reorganisation der schulärztlichen Untersuchungen wurde die neue Durchführungsform evaluiert. Dazu wurden wissenschaftliche Befragungen der betroffenen Jugendlichen durchgeführt. Diese wurden dazu interviewt, wie sie die Untersuchungen und die Vorbereitung darauf erleben. Dabei zeigt sich, dass sie das Vorgehen als wertvoll erleben und sich auf die schulärztlichen Untersuchungen gut vorbereitet fühlen.

Vor fünf Jahren wurden die schulärztlichen Reihenuntersuchungen im Kanton Zug neu organisiert. Ziel der Reorganisation war, die Risiken für die Gesundheit der Kinder und Jugendlichen frühzeitig zu erkennen. Insbesondere bei den Untersuchungen in der Oberstufe wurden neue Akzente gesetzt: Dem persönlichen Gespräch mit der Schulärztin/dem Schularzt wurde mehr Gewicht eingeräumt. Zudem wurde als Vorbereitung auf dieses Gespräch eine Vorbereitungslektion eingeführt, welche von Fachpersonen des Amts für Gesundheit durchgeführt werden. Nach fünf Jahren wurde nun eine externe Evaluation dieses Vorgehens durchgeführt. Die Resultate zeigen: Die Anpassungen haben den gewünschten Effekt erreicht.

Vorbereitungslektion als wertvolle Ergänzung

Die wichtigste Neuerung stellt die Schaffung der Vorbereitungslektionen dar: Die Jugendlichen der zweiten Oberstufe werden vor dem schulärztlichen Besuch von Fachpersonen der Abteilung Kinder- und Jugendgesundheit vom Amt für Gesundheit in den Schulklassen besucht. In diesen Vorbereitungslektionen werden Inhalt und Vorgehen während des ärztlichen Untersuchs thematisiert und es wird auf Hilfsangebote im Kanton Zug aufmerksam gemacht. Die Schülerinnen und Schüler setzen sich zudem mittels eines eigens entwickelten Fragebogens mit der eigenen Gesundheit auseinander. Ein Auswertungsblatt zum Fragebogen dient schliesslich als Gesprächsgrundlage für das Gespräch mit der Schulärztin resp. dem Schularzt.

Erfreuliche Resultate der Evaluation

Das Institut für Hausarztmedizin (IHAMZ) der Universität Zürich hat nun eine Evaluation mit insgesamt 1085 Schülerinnen und Schüler der zweiten Oberstufe durchgeführt. Ziel war die Beurteilung der Qualität der schulärztlichen Vorbereitungslektion und deren Auswirkung auf das schulärztliche Gespräch. 84 Prozent der Befragten haben dabei die Vorbereitungslektionen positiv wahrgenommen, über die Hälfte gaben an, Neues zum Thema Gesundheit gelernt zu haben. Ausserdem fühlten sie sich durch die Vorbereitungslektion gut auf den Besuch bei der Schulärztin/dem Schularzt vorbereitet. Einige meinten sogar, dass ihnen die Angst davor genommen werden konnte.

Mehrwert für die Jugendlichen bestätigt

Die Evaluation hat bestätigt: Die Vorbereitungslektion werden als wertvoll wahrgenommen und das schulärztliche Gesprächsangebot wird genutzt und geschätzt. Es zeichnet sich ab, dass daraus ein deutlicher Mehrwert für die Jugendlichen resultiert. Die Möglichkeit zu haben, mit einer Ärztin/einem Arzt über Themen wie Ernährung, Drogen und Sexualität zu sprechen, erweist sich für die Jugendlichen als besonders wichtig. Insbesondere wurde geschätzt, ohne Eltern mit einer Ärztin/einem Arzt sprechen zu können. Schülerinnen und Schülern auf Realstufe konnten von diesem Angebot besonders profitieren. Neben dem Mehrwert für die Jugendlichen, ist auch die hohe Zufriedenheit der Schulärztinnen/Schulärzte mit der Reihenuntersuchung und der Tätigkeit als Schulärztin/Schularzt erfreulich.

Zahlen und Fakten der Evaluation finden Sie im Bericht auf der Website der Kinder- und Jugendgesundheit:

https://www.zg.ch/behoerden/gesundheitsdirektion/amt-fuer-gesundheit/kinder-und-jugendgesundheit/projekte

Änderung des Bundesgesetzes über Schuldbetreibung und Konkurs (Sanierungsverfahren für natürliche Personen); Vernehmlassung

Source: MIL-OSI Swiss News

Source: Swiss Canton of Uri – news in German

Achtung: Bitte wechseln Sie den Browser

Das von Ihnen aufgerufene Formular lässt sich mit dem Internet Explorer leider nicht darstellen. Der Internet Explorer stellt einige Webseiten nicht korrekt dar und kann Sicherheitsprobleme verursachen. Bitte wechseln Sie auf einen aktuellen Browser wie Google Chrome, Microsoft Edge, Safari, Firefox oder Opera.

Ernährungssysteme nachhaltig verändern: Ausserparlamentarische Kommission erarbeitet Empfehlungen

Source: MIL-OSI Swiss News

Source: Switzerland – Federal Council in German

Bern, 26.09.2022 – In einem Input-Papier für den Bundesrat hält das Schweizerische nationale FAO-Komitee (CNS-FAO) Empfehlungen und Prioritäten zur Erreichung der Transformation der Ernährungssysteme fest. Die ausserparlamentarische Kommission CNS-FAO befasst sich mit Fragen zur Ernährungssicherheit und nachhaltigen Ernährungssystemen. Unter anderem betont das Komitee, wie zukunftsweisend der Einbezug der Jugend ist.

Welchen Beitrag kann die Schweiz leisten, um die Ernährungssysteme nachhaltig zu verändern und die Ernährungssicherheit zu gewährleisten? Mit diesen Fragen setzte sich das schweizerische nationale FAO-Komitee CNS-FAO an seiner Sitzung vom 26. September 2022 in Bern auseinander. Im Austausch wurden auch Empfehlungen und Prioritäten zur Erreichung der Transformation der Ernährungssysteme erörtert. Diese wurden in einem Inputpapier zu Handen des Vorstehers des Eidgenössischen Departements für Wirtschaft, Bildung und Forschung festgehalten. Darin wird insbesondere auf die Empfehlungen im Bereich der Förderung des Engagements junger Menschen im Agrar- und Ernährungssektor, agrarökologischen Ansätzen und der Wichtigkeit eines ganzheitlichen Ernährungssystemansatzes hingewiesen.  

Das schweizerische nationale FAO-Komitee (CNS-FAO) ist ein Konsultativorgan des Bundesrats, das am 22. April 1947 gegründet wurde. Es erarbeitet Stellungnahmen und Empfehlungen zu Fragen der weltweiten Ernährungssicherheit und nachhaltigen Ernährungssystemen zuhanden des Bundesrats. Die 15 Mitglieder vertreten verschiedene interessierte Kreise (Zivilgesellschaft, Privatwirtschaft, Forschungsinstitute, landwirtschaftliche Organisationen usw.). Präsidiert wird das Komitee zurzeit von Martijn Sonnevelt, Geschäftsführer des World Food System Center der ETH Zürich. Das Komitee trifft sich in der Regel drei- bis viermal im Jahr.  


Adresse für Rückfragen

Martijn Sonnevelt, Geschäftsführer des World Food System Center der ETH Zürich, Tel.: +41 44 632 03 51
Madeleine Kaufmann, Sekretariat CNS-FAO, Bundesamt für Landwirtschaft, Tel: +41 58 48 36 613


Herausgeber

Bundesamt für Landwirtschaft
http://www.blw.admin.ch