2nd quarter 2022: number of employed persons rises by 1.6%, unemployment rate based on ILO definition falls to 4.1%

Source: MIL-OSI Swiss News

Source: Switzerland – Department of Home Affairs

Neuchâtel, 18.08.2022 – In the 2nd quarter of 2022, the number of employed persons in Switzerland increased by 1.6% compared with the same quarter of 2021 and the number of actual hours worked per week, per employed person, increased by 3.0%. During the same period, the unemployment rate as defined by the International Labour Organisation (ILO) fell from 5.0% to 4.1% in Switzerland and from 7.2% to 6.0% in the European Union. These are some of the results of the Swiss Labour Force Survey (SLFS).

This press release and further information on the topic can be found on the FSO website (see link below).


Address for enquiries

Anne Laure Paroz, FSO, Labour Force section, tel.: +41 58 463 62 69, email: annelaure.paroz@bfs.admin.ch


Publisher

Federal Statistical Office
http://www.statistics.admin.ch

In 2021, 8% of higher education graduates had a strong fear of becoming unemployed

Source: MIL-OSI Swiss News

Source: Switzerland – Department of Home Affairs

Neuchâtel, 18.08.2022 – Five years after graduation, 8% of higher education graduates had a strong fear of becoming unemployed in the twelve months following the survey. In 2021, the most frequently mentioned reasons for this fear were related to the COVID-19 pandemic and the unfavourable economic situation. These results are based on data from the graduate survey (EHA) that is conducted by the Federal Statistical Office (FSO).

This press release and further information on the topic can be found on the FSO website (see link below).


Address for enquiries

Elisabeth Kuhn, FSO, Education System,
tel.: +41 58 466 34 92, e-mail: Elisabeth.Kuhn@bfs.admin.ch

Alain Weiss, FSO, Education System,
tel.: +41 58 463 68 21, e-mail: Alain.Weiss@bfs.admin.ch


Publisher

Federal Statistical Office
http://www.statistics.admin.ch

Réaménagement de la traversée des Ponts-de-Martel: fermeture de la route cantonale

Source: MIL-OSI Swiss News

Source: Canton de Neuchatel Suisse
​La route cantonale 170 traversant Les Ponts-de-Martel sera totalement fermée au trafic du vendredi 26 août 2022, dès 20h30, au lundi 29 août 2022, à 5h30, de l’entrée nord du village, direction Le Locle, jusqu’au carrefour de la rue du Collège. Cela afin de permettre la pose de la couche de roulement sur la première étape des travaux de réfection et de réaménagement réalisée en 2020 et 2022, sous réserve de conditions météorologiques favorables. Durant cette fermeture, les accès riverains ne pourront pas être garantis, mais des solutions de stationnement temporaires seront proposées en bonne coordination avec la commune, et des itinéraires de déviation ad hoc seront mis en place.

Dans la zone en chantier, la route cantonale 170 traversant Les Ponts-de-Martel n’offre pas une largeur qui permette de garantir le passage de véhicules dans les secteurs où des machines seront engagées pour la pose de la couche de roulement. Ni la sécurité du personnel employé à cette tâche, ni celle des usagers de la route ne pourraient être garanties. Ainsi, les travaux en question, qui s’entendront de l’entrée nord du village, direction Le Locle, jusqu’au carrefour de la rue du Collège, seront réalisées du vendredi 26 août 2022, dès 20h30, au lundi 29 août 2022, à 5h30, sur secteur totalement fermé au trafic. Durant cette fermeture, les accès riverains de la route cantonale ne pourront pas être garantis, mais des solutions de stationnement temporaires seront proposées en bonne coordination avec la commune. Par ailleurs, une déviation par La Sagne et l’Entre-deux-Monts sera mise en place, y compris pour les transports publics (CarPostal). En cas de conditions météorologiques défavorables, les travaux seront reportés à un week-end ultérieur.

Le projet de réaménagement de la traversée du village, mené en partenariat entre le service des ponts et chaussées (SPCH) et la commune des Ponts-de-Martel, se poursuivra jusqu’en 2025, et s’étendra jusqu’à la gare. L’ensemble de ces travaux débutés en 2020 permettra un réaménagement complet de l’espace urbain, comprenant notamment la mise en place d’une zone 30 km/h au centre du village afin de répondre à l’ordonnance sur la protection contre le bruit et de garantir la sécurité dans les secteurs les plus étroits, la mise en conformité selon la Loi sur l’égalité pour les handicapés (LHand) de six arrêts de bus et le remplacement complet de l’éclairage public. La mise en conformité des infrastructures souterraines, telle le remplacement de la conduite d’eau potable, la mise en conformité d’un système séparatif d’évacuation des eaux, ainsi que diverses interventions sur les réseaux électriques et de télécommunications sont aussi inclus. De plus, un système de gestion du trafic par feux lumineux sera installé, de manière à permettre un entretien hivernal de la chaussée offrant toute sécurité pour le trafic.

Le service des ponts et chaussées et la commune des Ponts-de-Martel remercient d’ores et déjà les riveraines et les riverains, ainsi que les usagères et les usagers de leur compréhension quant aux inconvénients dus aux conditions particulièrement contraignantes de cette étape de  chantier, et les prient de bien vouloir se conformer à la signalisation temporaire mise en place.

Campagne de prévention pour la rentrée scolaire 2022 : « ARRÊTEZ-VOUS POUR LES ECOLIER·ES» !

Source: MIL-OSI Swiss News

Source: Swiss Canton de Vaud – news in French

Des milliers d’élèves se rendent à l’école à pied, à vélo ou à trottinette. Sur le trajet, les jeunes se laissent facilement distraire et ne sont pas toujours conscients des dangers de la route et ce même sur les passages pour piétons. Chaque année, en Suisse, des enfants sont victimes d’un accident lors des trajets scolaires. Plusieurs d’entre eux ont perdu la vie.

Afin de sensibiliser les usagers de la route aux bons comportements en présence d’enfants, parfois imprévisibles sur la voie publique, les polices vaudoises participeront activement à la campagne nationale de sécurité routière intitulée, pour les trois années à venir, « Arrêtez-vous pour les écolier·es ». Mise en place par l’ATE et la Mobilité piétonne Suisse, en collaboration avec le BPA et financée par le Fonds de sécurité routière, cette opération se déroulera dès le 22 août 2022.

Quelques conseils destinés aux automobilistes :

  • Anticipez, ralentissez et dans le doute … arrêtez-vous !
  • Arrêtez-vous complètement quand un enfant veut traverser la route ;
  • Laissez l’enfant se concentrer sur le trafic, ne lui faites pas de signe ;
  • Laissez le temps à l’enfant de traverser la route et ne démarrez pas avant qu’il soit en sécurité.

Faire le trajet en voiture pour emmener votre enfant à l’école devrait rester exceptionnel. L’augmentation du trafic autour de l’école est une source de danger. Par ailleurs, en voiture, les enfants n’ont pas la possibilité d’apprendre et de s’exercer aux règles de la circulation.

Dans tout le canton, la police effectuera des contrôles préventifs à proximité des écoles, aux heures d’entrée et de sortie des élèves. Des contrôles de vitesse proches des établissements scolaires seront renforcés. La campagne a pour but d’informer le public en publiant des messages, avec pour ambassadeurs les enfants, dans divers médias. Conjointement, plus de mille affiches, remises par l’ATE, la Mobilité piétonne suisse et le BPA seront disposées le long des routes et dans les bâtiments communaux. Des actions se dérouleront sur les réseaux sociaux et des flyers seront transmis pour renforcer la communication.

Informations brèves de la séance du Conseil d’État du 17 août 2022

Source: MIL-OSI Swiss News

Source: Canton de Neuchatel Suisse

18.08.2022

Affaires fédérales

Le Conseil d’État a répondu à sept procédures de consultation fédérale :

  • Loi sur l’infrastructure des marchés financiers. Sanctions en cas d’indications fausses ou incomplètes dans les offres publiques d’achat ;
  • Projet de modification de l’ordonnance sur la surveillance (surveillance, solvabilité, fortune liée, règles de comportement et intermédiation en assurance) ;
  • Loi fédérale sur le traitement des données relatives aux passagers aériens pour la lutte contre les infractions terroristes et autres infractions graves (Loi sur les données relatives aux passagers aériens, LDPa) ;
  • Modification de la loi fédérale sur le renseignement (LRens) ;
  • Loi fédérale sur l’examen des investissements étrangers ;
  • Modification de la loi fédérale sur la politique régionale ;
  • Révision partielle de l’ordonnance sur la distribution de comprimés d’iode à la population (ordonnance sur les comprimés d’iode).

Les réponses aux consultations fédérales sont disponibles sur www.ne.ch/ConsultationsFederales.

Affaires cantonales

Fin du plastique jetable dans les manifestations : un pas de plus vers davantage de durabilité

Dès le 1er janvier 2023, la vaisselle en plastique à usage unique disparaîtra des manifestations se déroulant sur le domaine public cantonal et de celles qui sont subventionnées par l’État. En adéquation avec la volonté exprimée par le Grand Conseil en 2021, le Conseil d’État a adopté le règlement de mise en œuvre. Les organisatrices et organisateurs devront se tourner vers des produits réutilisables ou recyclables. Le délai imparti permet d’écouler les anciens stocks de produits. Le nouveau règlement indique les objets concernés, les matières autorisées et celles qui ne le seront plus. D’ici l’automne, un guide pratique, élaboré par le canton et les communes, sera mis à disposition. De plus amples informations sont disponibles sur le site www.ne.ch/scav.

Départ du chef du service de l’économie

Le Conseil d’État a pris acte de la démission de M. Jean-Kley Tullii, chef du service de l’économie (NECO), qui a choisi de donner une nouvelle orientation à son parcours professionnel. Après près de cinq années passées à la direction du NECO, M. Tullii quittera ses fonctions au 30 novembre 2022. Il restera toutefois partiellement à disposition jusqu’au 31 décembre 2022 pour assurer le bon suivi et la transmission de certains dossiers. Le Conseil d’État remercie vivement M. Jean-Kley Tullii de son engagement unanimement reconnu au service de l’économie du canton. Son travail de qualité et la capacité à mobiliser et révéler les compétences et potentiel de ses équipes ont permis de concrétiser des impulsions majeures et d’apporter une contribution significative au positionnement économique du canton, au soutien des entreprises et à la gestion de la crise sanitaire. Le Conseil d’État tient à souligner son excellente capacité à collaborer avec les entreprises locales et internationales, ainsi qu’avec les institutions. Par son entregent, son respect et sa compréhension des enjeux, il a su gagner la confiance de ses interlocutrices et interlocuteurs en apportant des solutions pragmatiques. Enfin, il a joué un rôle déterminant dans la conception, le déploiement et la gestion des outils d’aides financières dans le cadre de la crise sanitaire de la COVID-19. Le Conseil d’État le remercie de la relation de confiance privilégiée développée au service de la République et Canton de Neuchâtel et lui adresse ses vœux de plein succès pour son avenir professionnel. Le processus de recrutement sera lancé dans les prochains jours.

Protection des monuments et des sites : subvention définitive

Le Conseil d’État a accordé une subvention définitive d’un montant de 87’414 francs pour les travaux de conservation-restauration de l’ensemble du bâtiment de l’Hôtel de commune sis Crêt 98 à La Sagne. Cet édifice, dont les parties les plus anciennes remontent au 16e siècle ou au début du siècle suivant, a été acquis par la commune en 1692 pour accueillir l’école, les assemblées de la commune et celles de la Justice. Il a rapidement été adapté à ses nouvelles fonctions comme l’indique la date 1694 figurant sur le linteau d’une porte d’entrée. En 1710, le Conseil d’État y autorise la vente de vin et la pose d’une enseigne d’auberge, devenue à l’« Aigle royale » dès 1788. Sa façade sur rue, sommée d’une tourelle dès 1713, est reconstruite en 1788-1790 sous sa forme actuelle. Il s’agit de l’une des plus intéressantes et des mieux conservées des anciennes maisons de commune du canton.

Photo: hôtel de commune de La Sagne (crédit: OPAN).

CorpsDroite

Jeter de la viande non consommée ou des cadavres d’animaux dans la nature représente des risques de santé publique

Source: MIL-OSI Swiss News

Source: Canton du Jura Suisse in French

Des dépôts de déchets carnés dans la nature ont été constatés à plusieurs reprises ces derniers temps dans le canton. Par l’appellation de déchets carnés, il faut entendre les cadavres d’animaux, les déchets de cuisine et les déchets d’abattoir ou de boucherie. En somme, il s’agit de l’ensemble des déchets de viande. Des risques importants résultent de ces dépôts illégaux.

Le principal risque associé à l’élimination illégale des déchets de production de viande est la transmission potentielle d’agents pathogènes ou de contaminants chimiques aux humains par voie directe ou par d’autres animaux. Les animaux nécrophages, y compris les animaux sauvages et la vermine, peuvent se nourrir de viande contaminée et transmettre les agents pathogènes à des animaux domestiques et à des humains. Certains pathogènes très résistants et causant de sévères atteintes, tels que l’encéphalopathie bovine spongiforme chez le bétail et la maladie de Creutzfeldt-Jakob chez les humains, peuvent se retrouver ainsi dans l’environnement.

Actuellement, la peste porcine africaine, une maladie virale hautement contagieuse pour les porcs et les sangliers, est en train de se répandre en Europe et est aux portes de la Suisse. Des dépôts de viande contaminée ingérée par les sangliers pourraient malheureusement contribuer à propager la maladie en Suisse et avoir des conséquences désastreuses pour les sangliers et les élevages de porcs.

Selon l’Ordonnance concernant les sous-produits animaux (OSPA) du 25 mai 2011 (RS 916.441.22), les déchets carnés et cadavres d’animaux doivent être éliminés sans causer le moindre préjudice à l’environnement. Il est interdit de les jeter dans les lacs, les marécages ou les cours d’eau, de les abandonner à l’air libre ou de les enterrer (à l’exception des animaux domestiques de moins de 10 kg, sur terrain privé, à une profondeur minimale de 1.20 m.). Les contrevenants s’exposent à d’éventuelles poursuites judiciaires.

Pour éviter tout risque de contamination, les cadavres d’animaux et les déchets d’abattoir et de boucherie doivent être déposés dans les centres régionaux de ramassage des déchets carnés (Soyhières, Montfaucon et Porrentruy). En ce qui concerne les restes de viande destinés à la consommation humaine, ceux-ci doivent être éliminés avec les ordures ménagères par le biais des sacs taxés. Dans certaines communes, les restes de repas peuvent être éliminés avec les déchets verts car ils seront traités dans une installation de biogaz évitant tout risque de contamination. Il convient toutefois de se renseigner auprès de sa commune avant d’éliminer ses restes de repas avec ses déchets verts.

Le Conseil-exécutif favorable à la planification de la Confédération concernant l’évacuation du dépôt de munitions de Mitholz

Source: MIL-OSI Swiss News

Source: Switzerland – Canton Government of Bern in French

L’intégration de l’ancien dépôt de munitions de Mitholz dans la partie du plan sectoriel militaire relative au programme et la fiche de coordination correspondante constitueront les bases légales de l’évacuation de Mitholz. Le gouvernement bernois reconnaît que le DDPS a repris les points essentiels définis jusqu’ici. La stratégie générale prévoit l’enlèvement de la totalité des munitions encore présentes ainsi que des travaux de construction pour préparer la protection des axes de transport touchés (rail et route). En outre, la population concernée bénéficiera d’une assistance et d’une indemnisation.

Le Conseil-exécutif observe avec satisfaction que la commune concernée, Kandergrund, approuve globalement la démarche et que les deux communes voisines, Frutigen et Kandersteg, n’émettent pas de réserves.  

Zweite Pflichtlagerunterschreitung für Mineralölprodukte

Source: MIL-OSI Swiss News

Source: Switzerland – Federal Administration in German

Bern, 18.08.2022 – Die Versorgung der Schweiz mit Mineralölprodukten bleibt eine logistische Herausforderung. Deshalb hat das Bundesamt für wirtschaftliche Landesversorgung (BWL) beschlossen, eine zweite Pflichtlagerunterschreitung vorzunehmen. Damit können bis Ende September 2022 weitere 12.8 Prozent der gesamten Pflichtlagermenge bezogen werden.

Diese Massnahme gilt vom 22. August bis 30. September 2022. Das BWL kann in eigener Kompetenz eine Unterschreitung bis 20 Prozent beschliessen.

Auf dem internationalen Markt sind Mineralölprodukte weiterhin ausreichend vorhanden. Problematisch sind die anhaltenden und sich verschärfenden logistischen Probleme auf dem Wasser und der Schiene beim Transport der Mineralölprodukte in die Schweiz. Die langanhaltende Trockenheit führt zu rekordtiefen Rheinpegeln, so dass die Lademengen drastisch reduziert werden mussten und dieser Transportweg für die Schweiz nahezu zum Erliegen gekommen ist. Zudem kommt es im grenzüberschreitenden Bahnverkehr aufgrund von Personalengpässen und Bauarbeiten seit längerem zu Ausfällen und massiven Verspätungen.  Bei unveränderter Lage wird die Pflichtlagerunterschreitung bis in den Herbst 2022 andauern.

Um die Versorgung der Schweiz mit Mineralölprodukten trotz der logistischen Herausforderungen sicherzustellen, hat das BWL beschlossen, vorübergehend die Mineralöl-Pflichtlager bis Ende September 2022 um 490’000 m3 zu unterschreiten. Diese Menge entspricht rund 12.8 Prozent der gesamten vom Bund vorgeschriebenen Mineralöl-Pflichtlager. Dieser Schritt erfolgt zusätzlich zu der ersten bewilligten Pflichtlagerunterschreitung in Höhe von 6.5 Prozent, welche seit dem 25. Juli 2022 andauert.

Die letzte Pflichtlagerunterschreitung bei Mineralölprodukten wurde im ebenfalls sehr trockenen Sommer 2018 beschlossen, als der Transport auf dem Rhein nur noch sehr eingeschränkt möglich war.


Adresse für Rückfragen

Kommunikation BWL
media@bwl.admin.ch
+41 58 467 32 20


Herausgeber

Bundesamt für wirtschaftliche Landesversorgung
http://www.bwl.admin.ch

Renaturierung der Glatt am Flughafen Zürich (zuletzt geändert am 18.08.2022)

Source: MIL-OSI Swiss News

Source: Switzerland – Federal Administration in German

Bern, 18.08.2022 – Das Eidgenössische Departement für Umwelt, Verkehr, Energie und Kommunikation (UVEK) bewilligt das Renaturierungsprojekt der Glatt westlich des Flughafens Zürich. Durch die Wiederherstellung eines naturnahen Flusslaufs zwischen Tolwäng und Fromatt wird das Ökosystem aufgewertet und der Naherholungsraum für die Bevölkerung erweitert.

Das gemeinsam von der Flughafen Zürich AG (FZAG) und dem Kanton Zürich initiierte Projekt zur Renaturierung der Glatt wurde Ende 2018 beim Bundesamt für Zivilluftfahrt (BAZL) zur Bewilligung eingereicht. Der Bundesrat hatte bereits 2013 bei der Verabschiedung des ersten Objektblattes im Sachplan Verkehr, Teil Infrastruktur Luftfahrt (SIL), den Flughafenperimeter so festgelegt, dass eine Renaturierung der Glatt möglich ist.

Auf einer Länge von rund drei Kilometern soll die heute kanalisierte Glatt von der Birchbrücke bis ins Gebiet Fromatt verlegt und verbreitert sowie gemäss den Vorschriften des Gewässerschutzgesetzes renaturiert werden. Das Bachbett wird so angelegt, dass sich der Fluss seinen natürlichen Lauf innerhalb gewisser Grenzen wieder selbst suchen kann.

Bei der Planung galt es, umfangreiche Vorgaben im Bereich Natur- und Hochwasserschutz mit den Interessen der Land- und Forstwirtschaft sowie der Bevölkerung abzuwägen. Insgesamt konnte ein guter Mittelweg erarbeitet werden, der die Bedürfnisse aller Anspruchsgruppen gleichermassen berücksichtigt.

Mit dem Projekt werden ökologische Ersatzflächen für Verluste von schützenswerten Lebensräumen geschaffen, die aus künftigen Flughafenprojekten hervorgehen. Gleichzeitig fördern neue ökologische Begleitflächen und Übergangszonen zwischen Auen- und Nutzwald die Biodiversität. Ausserdem steht für die Bevölkerung künftig ein naturnahes Freizeitangebot mit neuen Fahrrad- und Wanderwegen sowie mehreren Rastplätzen zur Verfügung. Vereinzelte Ufererhöhungen verbessern den Hochwasserschutz und die beanspruchten Fruchtfolgeflächen werden kompensiert..

Gegen den Entscheid kann beim Bundesverwaltungsgericht Beschwerde erhoben werden.

Sachplan Infrastruktur Luftfahrt (SIL)
Der SIL enthält für jeden Flugplatz ein Objektblatt, das den Rahmen für künftige Aus- und Umbauten der Infrastruktur sowie für die Ausrichtung des Betriebs eines Flugplatzes verbindlich festlegt. Es enthält Vorgaben für den Betrieb des Flugplatzes, zum Perimeter, zur Lärmbelastung, zur Hindernisbegrenzung, zum Natur- und Landschaftsschutz sowie zur Erschliessung. Das Objektblatt ist eine Voraussetzung dafür, dass eine Flugplatzanlage die Genehmigung des Betriebsreglements und die Bewilligung von Flugplatzanlagen (Plangenehmigung) erhält.


Adresse für Rückfragen

Für Medienschaffende:
Kommunikation BAZL
Telefon:+ 41 58 464 23 35


Herausgeber

Bundesamt für Zivilluftfahrt
http://www.bazl.admin.ch

Erfolgreiche Akkreditierung des Studiengangs «dipl. Techniker/in HF Informatik» am BBZ BL

Source: MIL-OSI Swiss News

Source: Switzerland – Canton Government of Basel in German

Das Staatssekretariat für Bildung, Forschung und Innovation (SBFI) hat den Studiengang «Techniker/in HF Informatik» der Höheren Fachschule für Informatik- und Kommunikationstechnologie (hf-ict) ohne Auflagen akkreditiert. Die am Berufsbildungszentrum BL (BBZ BL) geführte hf-ict gehört somit zum exklusiven Kreis der nach den neuen Qualitätsstandards des SBFI anerkannten Höheren Fachschulen.

An der hf-ict werden Studierende berufsbegleitend in sechs Semestern zum eidgenössischen Abschluss als Techniker/in HF Informatik geführt. Aufgrund der Akkreditierung des Studiengangs durch das SBFI dürfen die künftig erfolgreichen Absolventinnen und Absolventen zusätzlich den geschützten Titel «Dipl.» führen. Dieser Meilenstein ist eine Bestätigung für die hohe Ausbildungsqualität an der hf-ict.

Die Studierenden können im Hauptstudium zwischen den Fachrichtungen Systemtechnik und Softwareentwicklung wählen. Die nebenamtlichen Dozierenden sind alle in der Wirtschaft tätig und garantieren eine praxisorientierte Weiterbildung, die zur Übernahme von Fach- und Führungsverantwortung befähigt.

Berufliche Weiterbildung und lebenslanges Lernen
Die hf-ict gehört zur höheren Berufsbildung. In diesem Bereich werden eidgenössisch anerkannte Titel vergeben, die eine vertiefte, praxisbezogene Weiterbildung attestieren. In der Schweiz werden jedes Jahr gleich viele Abschlüsse in der höheren Berufsbildung erreicht wie an den Universitäten und an den Fachhochschulen: über 29’000 im Jahr 2021. Absolventinnen und Absolventen dieser Weiterbildungen sind auf dem Arbeitsmarkt speziell gefragt, weil sie von den Branchenorganisationen gemeinsam mit Berufsfachschulen konzipiert und durchgeführt werden und damit für höchste Praxistauglichkeit stehen.

Der Kanton Basel-Landschaft fördert solche Kooperationen des BBZ BL mit den Berufsverbänden. Er ist der Überzeugung, dass die höhere Berufsbildung ein wichtiger Baustein des lebenslangen, berufsbezogenen Lernens ist, der sowohl ambitionierten Fachkräften als auch den Arbeitgebenden einen klaren Mehrwert bietet.

Weitere Informationen: www.hf-ict.ch